Les frères mineurs sont arrivés à Strasbourg en 1221. Leur première implantation se trouvait à la place actuelle de l'Aubette, place Kleber, que les strasbourgeois dénommaient  "Barfüsserplatz", c'est-à-dire "place des va-nu-pieds"... Strasbourg devenue protestante, les franciscains ont dû quitter la ville. Après la reconquête par Louis XIV, la branche des Récollets a reconstruit un couvent dans la rue qui a gardé ce nom. Il l'ont occupé jusqu'à la Révolution. 

 

La maison actuelle des frères de Strasbourg se trouve à l'emplacement de celle de Paul Sabatier, pasteur, professeur à la faculté de théologie protestante, pionnier des études franciscaines. Elle est située à peu près à égale distance de la cathédrale et du parlement européen.

Le quartier est résidentiel, c'est pourquoi les frères ont souhaité mettre la maison annexe à disposition de Caritas qui y a implanté un foyer pour les personnes détenues en fin de peine dans un objectif réinsertion.

La province a mis à disposition de  la BNUS (Bibliothèque Nationale Universitaire de Strasbourg) le plus grand fond (essentiellement en langue française et allemande) d'ouvrages franciscains . 

Les frères sont actifs ou retraités. Ils accueillent volontiers dans leur maison pour leur prière et le sacrement de réconciliation, des « soirées conviviales », un approfondissement (fraternités séculières, initiation à la spiritualité franciscaine, jeunes couples, conférences), et les groupes qui demandent à occuper la grande salle pour des réunions.

Frère Claude, le gardien, exégète, recteur de l'école franciscaine de Paris

  • c-facebook
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now